Profession de foi

Les bases de notre foi. Article 1 : DIEU
Nous croyons en un seul Dieu. Qu’il est le créateur du ciel et de la terre, et de tout ce qui s’y trouve, soient les choses visibles soient les choses invisibles. Dieu existe de toute éternité. Il n’a ni commencement ni fin et se décline en trois personnes, le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Il s’est révélé en Jésus-Christ, Fils unique, par le moyen des Ecritures. Nous croyons que Dieu le Père est l’Auteur de son dessein Eternel, qu’il se révèle de façon générale dans sa création. Il la gouverne par son conseil et selon sa providence
Références bibliques : 1 Co 8.6 ; Col 1.16 ; Hb 1.2, Mt 28.19, 2 Co 13.1 ; Rom. 11/33-36 ; Éph. 3/11 ; 1 Cor. 15/28

Article 2 : LES SAINTES ÉCRITURES
Nous croyons à la divine inspiration, plénière et verbale, des Saintes Ecritures, la Bible constituée des 66 livres de l’Ancien et du Nouveau Testament , seule Parole écrite de Dieu, totalement exempte d’erreur dans sa rédaction originale, révélation spécifique, unique autorité souveraine et infaillible en matière de foi et de vie.
Références bibliques : 2 Tim 3.15-17, 2 Pierre 1.20-21, 1 Co 15.1-2, Deut. 4/2 ; Apoc. 22/18, 19 ; Mat. 5/17 ; 22 : 29 ; Rom. 15/4 ; Mat. 24/35.

Article 3 : JÉSUS-CHRIST
Nous croyons en Jésus-Christ, notre Seigneur à sa préexistence Eternelle. Il est venu en chair. Né de la vierge Marie. Nous croyons à sa parfaite divinité à sa parfaite humanité exempte de péché, à son enseignement, à ses miracles, à sa mort expiatoire et rédemptrice, à elle seule pleinement suffisante, à sa résurrection et à son ascension corporelles.
Nous croyons à son ministère actuel de Souverain Sacrificateur, dès l’ascension à son unique médiation auprès du Père. Nous croyons que c’est par Jésus seul que l’homme peut être sauvé et qu’en son seul nom le croyant peut prier. Nous croyons à son retour personnel et visible, dans la puissance et la gloire pour juger et pour régner. Personne ne connaît le jour et l’heure de son avènement.
Références bibliques : Galates 4.4 ; Philippiens 2.6-11 ; 2 Co 5.19 ; Ro 8.34 ; 1 Thess 4.16 ; Mt 24.30-36.

Article 4 : LE SAINT-ESPRIT
Nous croyons en l’Esprit Saint, à sa divinité et à sa personnalité Eternelles. Dès la repentance et la nouvelle naissance, il demeure en tous ceux qui sont sauvés par Jésus-Christ.
Nous croyons à l’action du Saint-Esprit dans l’Eglise, accordant à chaque enfant de Dieu le pouvoir de vivre une vie sainte, de rendre témoignage et de servir Jésus-Christ par sa puissance  dans son Eglise et dans le monde.
Nous croyons que la loi divine est écrite dans le cœur du croyant et que l’onction du Saint-Esprit la lui fait comprendre.
Nous croyons que le Saint-Esprit distribue souverainement un ou plusieurs dons à chaque membre du corps de Christ, en vue de l’édification commune
Nous croyons aux ministères-dons et aux charismes (dons spirituels) mentionnés dans les Ecritures. Le Saint-Esprit les accorde à l’Eglise, pour secourir et construire sa piété. Nous croyons que les dons du Saint-Esprit doivent être exercés dans l’Eglise, selon les directives données par le Nouveau Testament.
Les divers dons spirituels laissent les croyants qui les manifestent maîtres et responsables d’eux-mêmes. Ils ne poussent jamais à des extravagances, ou à des comportements ou des enseignements contraires aux Ecritures.
Références bibliques : Jn 16.13-15, Gal 5.22, Ac 2.4-8, Ac 2.38-39, Ac 1.8, 1 Co 14.1-40 ; Actes 1/8 – 1 Pierre 2/9 ; Héb. 8/8-10 ; 1 Jean 2/20 ; Rom, 12/3-8 : 1 Pierre 4/10-I1.

Article 5 : L’HOMME
Nous croyons que l’humanité a été créée par Dieu à son image et à sa ressemblance. Adam et Eve créés purs et innocents, sont tombés dans le péché par transgression volontaire en se plaçant sous l’influence de Satan. L’humanité entière s’est éloignée de Dieu et demeure sous la domination du péché et dans la condamnation. Nous croyons que l’être humain est aimé de son créateur. Il est appelé à changer de vie et à se convertir pour rétablir une relation vraie et juste avec Dieu et son prochain. Nous croyons à la grande dignité de la vie et du corps humain, du mariage et de la famille, de l’éducation et du travail ; cette dignité est proclamée et protégée par les commandements de Dieu.
Références bibliques : Gn 1.26 ; Gn 3.17 ; Rm 5.12 ; Ac 3.19 ; Hb 13.4 ; Eph 6.1-4.

Article 6 : LE SALUT
Nous croyons que tout être humain peut être pardonné de ses péchés et devenir ainsi juste devant Dieu. Par la seule grâce de Dieu, nous recevons le salut par la foi en Jésus- Christ.
Nous croyons que tout homme, justifié par la foi, reçoit la possibilité de se détourner de ses péchés et de vivre une vie sainte et pure par l’action du Saint-Esprit et de la Parole de Dieu qui demeurent en lui. Ce salut ne s’obtient pas par les œuvres par l’observation de la Loi ni par d’éventuels sacrements, mais par la foi seule en vertu du sang versé par Jésus-Christ.
Nous croyons que par le Saint-Esprit l’homme régénéré produit alors des œuvres bonnes attestant la réalité de sa foi.
Nous croyons que le baptême est ordonné par Jésus-Christ. Par l’immersion, le croyant passe par une forme de résurrection spirituelle. Par le baptême, le croyant témoigne de sa foi personnelle, de son libre engagement envers Jésus-Christ et sa Parole, et de son passage de la mort spirituelle à une vie nouvelle avec Dieu.
Références bibliques : Ac 26.18; Eph 2.8 ; 1 Pi 1.15-23 ; Rm 6.4 ; 1 Pi 3.21.

Article 7 : L’ÉGLISE
Nous croyons que l’Eglise universelle est le corps de Christ, composé de tous ceux qui sont sauvés par Jésus-Christ en tous lieux et en tous temps.
Nous croyons que l’unité véritable de l’Eglise est dans son unique Chef, Jésus-Christ. Elle est l’œuvre du Saint-Esprit seul. Nous croyons que l’Eglise a pour but suprême de glorifier Dieu. Sa mission est de faire des disciples par l’évangélisation du monde entier jusqu’au retour du Seigneur Jésus-Christ.
Nous croyons que l’Eglise locale est l’expression visible de l’Eglise universelle ; cette dernière  ne peut être délimitée par les dénominations religieuses de la chrétienté. Par ses réunions autour des Saintes Ecritures, elle construit et réalise son unité, sa vie de piété et sa vocation missionnaire.
Nous croyons que le repas de la Cène, institué par Jésus, doit être perpétué dans l’Eglise jusqu’à l’avènement du Seigneur. La Cène est célébrée avec le pain et le vin, en mémoire de la mort expiatoire du Christ. Elle est un signe de communion avec le Sauveur dans l’amour de Dieu le Père. La Cène s’accompagne  de louanges et d’actions de grâces.
Nous croyons que la prière pour la guérison des malades est une des missions de l’Eglise ; elle  est associée à la prédication de l’Evangile. Cette prière peut s’accompagner des gestes symboliques de l’imposition des mains ou de l’onction d’huile, selon les enseignements de Jésus-Christ. Sans l’opposer à la médecine, et sans fanatisme, nous croyons que la prière pour les malades et les affligés garde actuellement toute sa place dans l’annonce de l’Evangile du Dieu compatissant.
Références bibliques : Ac 2.41-42 ; Eph 4.11-15 ; Mt 26.26-29 ; 1 Co 10.16-17 ; Marc 16.15-18 ; Jc 5.14.

Article 8: L’ESPERANCE D’UN AUDELÀ MEILLEUR
Nous croyons que ceux qui meurent avec la foi en Jésus-Christ sont de manière consciente avec le Seigneur dès leur trépas, dans l’attente de la résurrection.
Nous croyons à l’enlèvement de L’EGLISE. Nous croyons à la résurrection de tous les humains et au jugement final. Les rebelles à Dieu subiront le châtiment éternel décrit dans les Evangiles et le reste du Nouveau Testament. Ceux qui auront cru en Jésus-Christ vivront éternellement dans la félicité du Royaume de Dieu.
Références bibliques : Lc 23.43 ; 2 Co 5.1-10 ; 1 Co 15.42-44 ; Ap 20.11-15.